catalogue officiel
Entrez un sous-titre ici

GALERIE D'ART (salle 1)

"La simplicité n'est pas un but dans l'art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s'approchant du sens réel des choses.

Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c'est de nous mettre en état de les faire."

 De Constantin Brancusi / Catalogue de l'Exposition de New-York

TABLEAU D'AQUARELLE ET ENCRE DE CHINE

DANS LEUR CONTEXTE ARTISTIQUE

SALLE 1 - La légende Kennedy
SALLE 1 - La légende Kennedy

TITRE EN FRANÇAIS : « KENNEDY LINCOLN,HOMMAGE A ARLINGTON»

TITRE EN ANGLAIS : «KENNEDY LINCOLN,TRIBUTE IN ARLINGTON »

TECHNIQUE : aquarelle- encre de Chine

ANNÉE DE CRÉATION : 2009

DIMENSION HORS CADRE : 60CM X 40 CM

Signature datée en bas à droite

Le cimetière national d'Arlington, situé à Arlington en Virginie, est un important cimetière militaire américain créé durant la guerre de Sécession sur les terrains d'Arlington House, l'ancienne propriété de l'épouse du général Lee, le chef des armées confédérées. Il est situé exactement en face de Washington D.C., de l'autre côté du fleuve Potomac à côté des bâtiments du Pentagone.

Plus de 290 000 personnes sont enterrées sur ce terrain de 2,53 km2, des anciens combattants de toutes les guerres américaines, de la guerre d'indépendance aux derniers conflits du XXIe siècle, guerre d'Irak ou d'Afghanistan, en passant par la guerre de Sécession, les deux guerres mondiales, la guerre de Corée et la guerre du Viêt Nam.

Y sont également enterrés les corps de 10 militaires français morts par accident ou maladie sur le sol américain alors qu'ils étaient chargés de l'instruction d'une partie de l'armée du général Pershing durant la Première Guerre mondiale. Les sépultures sont fleuries chaque 11 novembre par l'ambassade de France à Washington.

Avec le cimetière national de Mill Springs, Arlington est le plus ancien cimetière militaire des États-Unis. Il est le seul avec le Airmen's Home National Cemetery à être géré par le Département de l'Armée (une branche du Département de la Défense) alors que les autres cimetières militaires américains sont gérés par le Département des Anciens combattants ou par le Service des parcs nationaux. L'Arlington House (Custis-Lee Mansion) et les terrains avoisinants sont gérés par le Service des parcs nationaux comme un mémorial de Lee.

Vue depuis un des sommets d'Arlington. On aperçoit au premier plan, à gauche le mémorial d'Iwo Jima et à droite la tour noire du Carillon des Pays Bas. Au fond, au-delà du Potomac se trouvent à gauche le John F. Kennedy Center for the Performing Arts (grand bâtiment carré blanc) avec à sa gauche le complexe du Watergate, au centre, le Lincoln Memorial juste devant l'obélisque du Washington Monument et à droite entre le Potomac et le bassin de marée le Jefferson Memorial (bâtiment blanc avec un toit en coupole).


TITRE EN FRANÇAIS : KENNEDY LINCOLN, DESTINS CROISÉS DE PRÉSIDENTS

TITRE EN ANGLAIS : KENNEDY LINCOLN, CROSSED FATES OF PRESIDENTS

TECHNIQUE : aquarelle et encre de Chine

ANNÉE DE CRÉATION : 2009 restauration en 2016

DIMENSION HORS CADRE : 32CM X 40 CM
CONSTRUCTION GÉOMÉTRIQUE DU TABLEAU
CONSTRUCTION GÉOMÉTRIQUE DU TABLEAU

Ici, c'est le bon endroit pour votre titre long

Entrez un sous-titre ici

Un destin parsemé de curieuses coïncidences de la plus anodine à la plus incroyable.

Lincoln et Kennedy, ces deux noms contiennent chacun sept lettres. Lincoln est élu au congre en 1846, Kennedy quant à lui est élu en 1946. Lincoln est élu président en 1960, Kennedy, lui, en 1960.

Lincoln et Kennedy, deux hommes pour un destin tragique

L'homme qui succède à Lincoln se prénomme Johnson, il est né un jeudi de 1808. Quant à l'homme succédant à Kennedy, il se nomme lui aussi Johnson et né un jeudi dans l'année 1908.

Tout ceci est-il simplement un pur hasard ?


Et les mystérieuses coïncidences ne s'arrêtent pas là. Les épouses de deux présidents ont chacune perdu un enfant à la maison blanche. Plus troublant encore, les disparitions tragiques des deux présidents. Ils ont été assassinés d'une balle en pleine tête.

Lincoln a été assassiné dans un théâtre appelé Ford quant à Kennedy, il était à l'arrière d'une voiture Lincoln quand le drame a surgi. Chose très surprenant quand nous savons que les voitures Lincoln font parties du groupe de la marque Ford.

Les assassins de Lincoln et Kennedy, John Wilkes Booth et Lee Harvey Oswald furent eux aussi tués par balle et ce, avant leurs procès. Quelques jours avant son assassinat, la secrétaire de Kennedy l'avait mis en garde des dangers qu'il pouvait encourir, elle s'appelait Evelyne Lincoln, est-ce encore un hasard ?

Ces troublantes coïncidences relèvent-elles du paranormal ? Nous ne le saurons malheureusement jamais.


KENNEDY/ROOSEVELT,

RÊVE DE LIBERTÉ

TITRE EN FRANÇAIS : « KENNEDY/ROOSEVELT,RÊVE DE LIBERTÉ»

TITRE EN ANGLAIS : «KENNEDY/ROOSEVELT,DREAM OF LIBERTY »

TECHNIQUE : aquarelle- encre de Chine

ANNÉE DE CRÉATION : 2009

DIMENSION HORS CADRE : 40CM X 30 CM

Signature datée en bas à droite

Ici, c'est le bon endroit pour votre titre long

Entrez un sous-titre ici

Selon un classement dressé par des historiens pour le magazine The Atlantic Monthly, il est le troisième Américain le plus influent de l'Histoire, derrière Lincoln et Washington. Cependant, Roosevelt est considéré comme le plus grand président américain du XXe sièclea . Il modernisa les institutions américaines : il fit voter le XXe amendement en 1933 qui avançait l'entrée en fonction du président nouvellement élu de début mars au 21 janvier. Il renforça le pouvoir exécutif en le personnalisant et en le faisant entrer dans l'ère de la technostructure : le nombre de fonctionnaires augmenta de façon très importante. L'héritage de Roosevelt a été considérable sur la vie politique américaine : il consacra la fin de l'isolationnisme, la défense des libertés et le statut de superpuissance des États-Unis. Mais Roosevelt fut également très contesté à la fois par les républicains et la Nouvelle Gauche américaine qui estimait que le New Deal n'avait pas été assez loin. Roosevelt resta un modèle dans la deuxième moitié du XXe siècle. Eleanor Roosevelt continua d'exercer son influence dans la politique américaine et dans les affaires mondiales : elle participa à la conférence de San Francisco et défendit ardemment les droits civiques. De nombreux membres de l'administration Roosevelt poursuivirent une carrière politique auprès de Truman, Kennedy et Johnson

JFK and Eleanor Roosevelt ensemble à New York en Octobre 1960.
JFK and Eleanor Roosevelt ensemble à New York en Octobre 1960.

Epouse du président américain le plus populaire du 20ème siècle, ce fut une femme de conviction et d'action et qui fut pendant 12 ans la première dame des Etats-Unis. 

Elle fût la Première dame des États-Unis du 4 mars 1933 au 12 avril 1945. Elle a été la première à rendre ce rôle actif. Elle pèse aussi sur la décision d'engager les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Féministe engagée, elle s'oppose au racisme et défend le Mouvement américain pour les droits civiques. Après la mort de son mari et la Deuxième Guerre mondiale, elle utilise son charisme et son talent diplomatique pour contribuer à la commission chargée de rédiger la Déclaration Universelle des droits de l'homme.

En privé, elle a plusieurs amitiés suivies avec des femmes, la plus notable étant, alors qu'elle a 49 ans et que son mari entre à la Maison-Blanche, celle qu'elle entretient avec la journaliste Lorena Hicklok, avec laquelle elle passe beaucoup de temps et échange plusieurs milliers de lettres. En 1962 elle livre un dernier combat aurpès du président Kennedy pour qu'il accorde un rôle aux femmes dans son administration. Elle mourra peut de temps après, le 7 novembre 1962. On retiendra d'elle son action pendant près de 50 ans pour la cause des femmes. Elle a fait entendre, au cœur de la maison Blanche les maux de l'Amérique silencieuse, la voix des minorités et des pauvres. Auprès du président le plus populaire des Etats-Unis, elle fut incontestablement une actrice de l'histoire de l'Amérique.


SALLE 1 espace art de la scène et cinéma
SALLE 1 espace art de la scène et cinéma