Friday, November 22nd, 1963
Entrez un sous-titre ici

JFK TRAUMA OF A BROKEN FATE (Attack and sorrow of the death)

sur

chronologie des événements
chronologie des événements

nov 22

1963

8h

Lee Harvey Oswald quitte son apartement en laissant à sa femme Marina, qui dort encore, son alliance et ses 170$ d'économie.(Etats-Unis)


11h


Le Pdt Kennedy arrive à Dallas, notamment pour remettre de l'ordre dans le Parti démocrate local. Il est accueilli chaleureusement par la foule.

12:29


Zapruder met en marche sa caméra 8mm pour filmer le passage du Pdt Kennedy, place Dealey à Dallas. Il enregistre par hasard l'assassinat de Kennedy.

12:29

Nix met en marche sa caméra pour filmer le passage du Pdt Kennedy, place Dealey à Dallas. Il enregistre par hasard son assassinat.

12:30


Le Pdt Kennedy, défilant à Dallas, est mortellement blessé, par Oswald.

12:31


Jacqueline Kennedy grimpe sur le capot de la voiture pour rattraper des bouts de cervelle de son mari John.

12:38

Le Pdt Kennedy, mortellement blessé, est enregistré au Parkland Hospital de Dallas.

13:00


Le Pdt John Fitzgerald Kennedy est déclaré officiellement mort au Parkland Hospital de Dallas.

13:20

Lee Harvey Oswald tue de 2 coups de revolver le policier Tippit qui l'a repéré et lui demande ses papiers.

KronoBase13:50

Lee Harvey Oswald, qui vient de tuer le policier Tippit, se réfugie dans un cinéma, où il arrêté par plusieurs policiers.


Chronologie Etats-Unis

14:38

Le vice-Pdt Johnson prête serment comme Pdt, dans l'avion Air Force One qui ramène le corps de Kennedy à Washington

nov 24

1963


11:22

Lee Harvey Oswald, qui n'a jusqu'alors rien révélé à la police, est assassiné à bout portant par Jack Ruby, patron de boîtes de nuit, dans le sous-sol du QG de la police de Dallas.
Après l'arrestation de Lee Harvey Oswald, plusieurs témoins voient Jack Ruby dans les bureaux de la police. Il aime à être présent là où les choses se passaient. La plupart des témoignages décrivent un homme à la fois bouleversé par la mort du Président (il a décidé de fermer son club) et désireux de se mettre en valeur. Lorsque Lee Harvey Oswald apparaît une minute plus tard, à 11 heures 21, Jack Ruby se porte en avant et l'abat avec le revolver qu'il a l'habitude d'avoir sur lui afin de protéger les importants montants en liquide qu'il transporte régulièrement (2 000 dollars ce jour-là).
Après l'arrestation de Lee Harvey Oswald, plusieurs témoins voient Jack Ruby dans les bureaux de la police. Il aime à être présent là où les choses se passaient. La plupart des témoignages décrivent un homme à la fois bouleversé par la mort du Président (il a décidé de fermer son club) et désireux de se mettre en valeur. Lorsque Lee Harvey Oswald apparaît une minute plus tard, à 11 heures 21, Jack Ruby se porte en avant et l'abat avec le revolver qu'il a l'habitude d'avoir sur lui afin de protéger les importants montants en liquide qu'il transporte régulièrement (2 000 dollars ce jour-là).

25 novembre 1963, Cimetière national d'Arlington, Comté d'Arlington, Virginie, États-Unis

Jackie Kennedy embrasse le cercueil de son mari au niveau de la tête.
Jackie Kennedy embrasse le cercueil de son mari au niveau de la tête.

Le jour même de l'assassinat d'Oswald, le cercueil de Kennedy est exposé dans la rotonde du Capitole, sur le même catafalque que celui qui avait accueilli la bière d'Abraham Lincoln en 1865. Toute la journée (ainsi que la nuit), des centaines de milliers de personnes viennent rendre un dernier hommage au défunt président. La famille Kennedy est bien entendu présente. Juste avant de partir, accompagnée de sa fille Caroline, Jackie Kennedy s'avance vers le cercueil, s'agenouille et l'embrasse au niveau de la tête de son mari.

De nombreux chefs d'État, précédés par Jackie, Robert et Edward Kennedy, partent de la Maison-Blanche pour se rendre à pied jusqu'à la cathédrale Saint-Matthieu.
De nombreux chefs d'État, précédés par Jackie, Robert et Edward Kennedy, partent de la Maison-Blanche pour se rendre à pied jusqu'à la cathédrale Saint-Matthieu.

Suivies par des millions d'Américains à la télévision, les obsèques du trente-cinquième président des États-Unis ont lieu à Washington le 25 novembre, jour du troisième anniversaire de son fils John Fitzgerald Kennedy Jr., surnommé « John-John ». Des dizaines de chefs d'État ont fait le déplacement, dont le général de Gaulle.

Le cercueil est porté à l'extérieur du Capitole, avant d'être transporté jusqu'à la Maison-Blanche. Un million d'anonymes se sont regroupés sur les trottoirs pour voir passer le cercueil du président.

Conformément à la volonté de la désormais ancienne Première dame, les deux cent vingt personnalités politiques respectent une marche funèbre entre la Maison-Blanche et la cathédrale Saint-Matthieu. Jackie, Robert et Edward Kennedy ouvrent cette marche. Celle-ci est d'ailleurs un véritable cauchemar pour les services de sécurité : les rois, reines et chefs d'État sont particulièrement exposés et peuvent être à tout moment la cible d'un attentat. Au total, on recense plus de quatre milles agents en armes venant du FBI, de la CIA, du Pentagone, de la police de Washington et de celle de New York. Une bonne partie d'entre eux se sont mêlés aux dirigeants politiques qui respectent la marche.

Après la messe, le cercueil du président John Fitzgerald Kennedy est porté à l'extérieur de la cathédrale Saint-Matthieu. À la demande de sa mère, le petit « John-John » s'avance vers la dépouille de son père et effectue un salut militaire, geste qui, avec le baiser de Jackie, constitue l'une des images les plus fortes de ces funérailles.

"John-John" adresse un salut militaire à son père.
"John-John" adresse un salut militaire à son père.

Puis le corps du président est transporté au cimetière militaire d'Arlington. Il y est enterré à 15 heures 13. Jackie Kennedy ajoutera aux funérailles une dernière touche personnelle en allumant une flamme éternelle (réservée aux soldats inconnus, il n'en existait alors que deux autres dans le monde, l'une d'entre elles étant à Paris, sous l'Arc de Triomphe).

CBS NEWS LIVE Coverage of The Assassination of President John F Kennedy 1 30 P M 6 32 P M E T

EXPOSITION VIRTUELLE DES TROIS FRESQUES EN HOMMAGE À JOHN KENNEDY ET À TOUTE SA FAMILLE PAR LE PEINTRE ILLUSTRATEUR

JEAN-LUC SCHIETECATTE

1

2

3